Vous êtes ici : Accueil ADS / Les métiersDéveloppement Social Urbain
imprimer agrandir la taille du texte diminuer la taille du texte Add page

Développement Social Urbain

Contexte et raison d'être : 

Ne pas produire la ville par le bas pour éviter l’anarchie urbaine, ne pas produire la ville par le haut pour éviter la déconnexion avec les réalités du quotidien, donner une place à chacun et faire du citadin un citoyen actif, jouissant de la plénitude de ses droits et respectueux de ses devoirs. C’est le gage d’un Développement Social Urbain durable, intégré et intégrateur, tel que le veut l’esprit de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain lancée par Sa Majesté le Roi et dont nous devons être acteurs et promoteurs.
TROIS approches majeures doivent, dès lors, guider notre action en milieu urbain :
D’une part,

Mettre le citoyen, son inclusion et son épanouissement au cœur de toute démarche de développement local. Cela sous-tend que toute action de développement humain doit prendre l’Homme comme point de départ de sa démarche, en faire un acteur dans l’identification de ses besoins et dans la mise en œuvre des actions pour y répondre. Ceci suppose d’aller au plus proche des citoyens et de leurs préoccupations et donc la mise en place d’espaces (pas seulement dans le sens « physique » du terme) de médiations sociales dans les quartiers, véritables territoires d’identification et d’appropriation en milieu urbain. Ces espaces doivent être autant de réceptacles permettant de recueillir, formaliser et adresser la demande sociale mais également des portes d’entrée à travers lesquels l’action publique (ou privée) peut se déployer.
D’autre part,
Le souci de promouvoir et de contribuer à la mise en œuvre d’un développement intégré, à l’échelle d’un territoire d’action, dont la pertinence, le périmètre, les besoins et les potentialités sont interrogés et définis avec l’ensemble des acteurs concernés. Certes, une priorité nous est dictée par les déficits sociaux de certains quartiers, dont les plus défavorisés ont été identifiés par l’INDH, et bénéficient de la primauté de l’action dans ce cadre.
Toutefois, le développement d’un quartier urbain ne peut et ne saurait être efficacement abordé s’il n’est remis dans le contexte plus large de la Ville, de ses dynamiques, flux… et des interdépendances fortes entre l’ensemble de ses composantes.
Cela sous-tend une appréhension de la Cité, non comme la somme de sous ensembles urbains mais comme un système complexe où des parties agissent,  interagissent et s’articulent pour générer des espaces d’intégration ou d’exclusion.
Enfin
Dans un contexte de décentralisation et de renforcement de l’Etat de Droit et de la démocratie, le champ de compétences des élus locaux et des collectivités locales s’élargit et  la société civile émerge et s’impose progressivement comme un acteur incontournable du champ social et civique et comme un partenaire de bonne gouvernance des politiques publiques, tel que l’évoquait Sa Majesté dans son discours du 18 mai 2005.
Les comités de développement humains institués par l’INDH à différents échelons (local, provincial et national) consacrent la nécessité de créer des espaces et des outils de concertation, de convergence et de planification commune de l’action, associant les différents acteurs et protagonistes de l’Urbain et où la mutualisation des moyens et des compétences permet de renforcer les capacités de tous et de pallier aux insuffisances de chacun.
A leur instar, des espaces de gouvernance, des plateformes de planification et d’action participatives et contractuelles tels que des fonds ou contrats locaux de développement social urbain doivent donc être promus.
Ces espaces, au delà de leurs mise en place, doivent être accompagnés par un renforcement de leurs capacités aussi bien collectives (en tant que comités) qu’individuelles (en tant qu’organismes et individus composant ces comités) et par le transfert d’outils et de méthodologie de diagnostic, de planification, d’action et de suivi.
C’est par la combinaison de ces  approches que se définit le paradigme dans lequel s’inscrit notre action en milieu urbain.
Toutefois, si ce paradigme nous permet de situer notre action dans un contexte global, il n’en définit pas pour autant les modalités méthodologiques et opérationnelles.
Il s’agit donc, pour nous de répondre aux exigences et objectifs de notre mission, à savoir la lutte contre la pauvreté et l’intégration sociale et économique des individus et des groupes sociaux vulnérables, dans le respect des approches et principes qui guident l’action de l’Agence : Approche territoriale, participation, proximité, et partenariat.

Les principaux programmes:

Dans le cadre de la déclinaison de la stratégie de l’agence en milieu urbain le département DSU a développé les programmes suivants :

  •      Maîtrise d’Ouvrage Sociale
  •     Programme d’action territoriale pour les jeunes PACT’Jeunes
  •     Programme Développement Social du Quartier 
  •     Contrat d’animation de proximité : Sociale, culturelle et sportive 

Le genre et l’environnement sont de leur part constituent une dimension transversale.

En images

 

Signature d'une convention cadre entre l'ADS et groupe Al Omran en matière

d’accompagnement social des opérations de relogement

 


  • w3c
  • opquast
  • wai
  • accessiweb
  • typo3
  • RSS