Insertion Sociale par l'Economique

Vous êtes ici : Insertion Sociale par l'Economique / Les AGREL'Insertion Sociale par l'Economie dans la stratégie de l'ADS
imprimer agrandir la taille le texte diminuer la taille le texte

L'Insertion Sociale par l'Economie dans la stratégie de l'ADS

Contexte et raison d'être : 

  L’insertion sociale par l’économique, constitue pour l’agence un de ses axes stratégiques d’intervention dans  sa contribution à la lutte contre la pauvreté et la vulnérabilité. En effet, l’insertion des  populations ciblées par l’ADS se réalise à travers le soutien et la promotion d’activités économiques en leur faveur.
Au niveau de l’Agence, les activités génératrices de revenus et d’emplois  désignent de très petites activités économiques portées par des populations pauvres et vulnérables. Les ayants droit de l’appui de l’agence, sont généralement les micros producteurs (trices), les micros exploitants, les micros entrepreneurs, les femmes, les personnes en situation d’handicap, les jeunes, etc.,  regroupés au sein de coopératives, de micros entreprises  et d’associations professionnelles, bénéficient de son soutien financier et technique  (encadrement et accompagnement maillons nécessaires dans la réussite et la pérennité des projets de développement).
L’agence, bien plus qu’un simple bailleur de fonds, est un animateur territorial qui diffuse auprès de ses partenaires les valeurs et les principes de l’économie sociale et solidaire.

Les principaux programmes:

  • Appui aux filières économiques locales « Programme Tatmine »: En terme d’ISE, l’Agence forte de son expérience,  considère que l’appui des micro-producteurs, des micro-exploitants et des micro-entrepreneurs ne peut être pertinent qu’à travers  l’intégration de leurs projets dans des filières locales de production  (chaîne de valeur) et ce dans le but de favoriser :
    •  Leur décloisonnement et leur insertion dans la vie économique
    •  La complémentarité entre les actions entreprises par les différentes structures étatiques ;
    •  L’articulation permanente avec les dynamiques régionales et nationales ;
    •  Le maintien de l’emploi existant, et la création d’emplois.
  • Appui aux initiatives individuelles : « Programme Maroc Moubadarates » (MM) : qui consiste en la mise en place dans un territoire déterminé, d’un espace/plateforme où les porteurs de projets d’activité économique, petite entreprise individuelle, micro entreprise, ME, très petite entreprise, TPE, peuvent être renseignés et orientés sur les dispositifs existants (en financement et/ou en formation) et à défaut, il les prend en charge en financement et en accompagnement. Les objectifs assignés à la plateforme sont :
    •    Doter les territoires d’un outil d’appui à la création d’entreprises répondant à leur politique ou vision ;
    •    Promouvoir l’appui à la création d’entreprises et leur pérennité ;
    •    Catalyser le financement bancaire ;
    •   Répondre à un besoin pressant de financement des fonds propres.

  •   Appui aux initiatives collectives :« Programme Mouwakaba »,  Le Programme Mouwakaba  vise à  relever les capacités des  coopératives, des groupements de commercialisation, GIE, des associations professionnelles …par la  mise à niveau  de leur organisation, de leur production, et de leur capacité managériale, afin qu’ils soient  conformes aux standards internationaux de qualité. Le programme vise ainsi à:

- Améliorer l’organisation et la production des coopératives;

- Promouvoir la création de groupements de commercialisation et  d’associations professionnelles;                  

- Appuyer les projets de mise à niveau du tissu coopératif ;

- Appuyer la mise en place de mécanisme de concertation et de   coordination des actions menées par l’ensemble des partenaires nationaux et internationaux en faveur du tissu coopératif

  • w3c
  • opquast
  • wai
  • accessiweb
  • typo3
  • RSS