Egalité et Equité de Genre

Vous êtes ici : Egalité et Equité de Genre / ProgrammesInstitutionnalisation de l’approche de développement fondée sur les droits Humains
imprimer agrandir la taille le texte diminuer la taille le texte

Institutionnalisation de l’approche de développement fondée sur les droits Humains

 Contexte :

L’approche de développement fondée sur les droits humains est basée sur la conviction que tous les hommes et les femmes ont des droits inaliénables inhérents à la personne humaine, tels qu’ils sont énoncés dans les instruments internationaux. Elle offre un cadre conceptuel et normatif inclusif et participatif pour une planification de développement fondé sur le principe de « droits » et non de « besoins », impliquant la responsabilité des mandataires de droits face aux titulaires de droits. Les grands principes de base de l’ADFDH internationalement reconnus sont :

  • L’universalité et l’inaliénabilité : Les droits humains sont universels et inaliénables. Tout être humain partout dans le monde peut s’en prévaloir ;
  • L’indivisibilité et l’interdépendance : Les droits humains sont indivisibles. Qu’ils soient de nature civile, culturelle, économique, politique ou sociale, ils font partie intégrante de la dignité de chaque personne. En conséquence, ils sont placés sur un pied d’égalité et ne se prêtent pas à un classement hiérarchique;
  • L’égalité et la non-discrimination: Tous les individus sont égaux en tant qu’êtres humains et en vertu de la dignité inhérente à la personne humaine. Tous les êtres humains doivent jouir des droits humains, sans discrimination d’aucune nature ; de race, de couleur, de sexe, d’appartenance ethnique, d’âge, de langue, de religion, de convictions politiques ou autres opinions, de l’’origine nationale ou sociale, de handicap, de fortune ou une autre conditio;
  • La participation et l’inclusion: Chaque personne a droit à une participation active, libre et significative, à un développement civil, économique, social, culturel et politique dans lequel les droits humains et les libertés fondamentales peuvent se réaliser, tout comme elle a le droit de contribuer à un tel développement et d’en bénéficier.
  • L’obligation de rendre compte et la primauté du droit: Les mandataires d’obligations et de droits  sont comptables de résultats devant les citoyens (ennes) titulaires de droits.

L’intégration de « l’approche droits » dans les valeurs institutionnelles et les normes opérationnelles de l’Agence de Développement Social conforte de façon substantielle sa démarche participative et consolide le processus de prise en compte de l’approche de l’égalité de genre qu’elle a déjà engagé. L’appropriation de cette approche permet en définitive à l’Agence de s’inscrire dans la dynamique nationale de promotion de la culture des droits humains dans les politiques publiques.

Objectifs :

Le projet d’institutionnalisation de l’Approche droits par l’Agence se fixe les objectifs ci-après :

  •     Réaliser un état des lieux des fondements de base, des principes institutionnels et de la méthodologie d’action de l’Agence à la lumière de « l’approche droits » ;
  •     Proposer une vision et un cadre conceptuel et méthodologique instituant « l’approche droits »  et réajuster les outils et document de travail de l’Agence ;
  •     Elaborer un programme de renforcement des capacités de cadres et des partenaires  de l’Agence sur les déterminants de « l’approche droits »
  •     Constituer une base documentaire et de ressources sur les instruments de référence en matière de développement fondé sur les droits humains
  • w3c
  • opquast
  • wai
  • accessiweb
  • typo3
  • RSS