Renforcement des Capacités des Acteurs

Vous êtes ici : Renforcement des Capacités des Acteurs / ProgrammesRenforcement des Capacités du tissu associatif
imprimer agrandir la taille le texte diminuer la taille le texte

Renforcement des Capacités du tissu associatif

Contexte et raison d'être:

Le Royaume du Maroc est engagé depuis plusieurs années dans une série de réformes et de programmes sectoriels qui visent à promouvoir le développement humain. La République Italienne a appuyé, dès le début, cet effort du Royaume par le biais, entre autres, d’opérations d’annulation de la dette ou de conversion de la dette en investissements publics.
En effet, le 13 mai 2009, les Gouvernements de la République Italienne et du Royaume du Maroc ont conclu un 3ème Accord de conversion en investissements publics de la dette marocaine envers l’Italie portant sur un montant de 20 millions d’Euros, pour une durée de trois ans
Ce programme de conversion de la dette consiste à soutenir le Gouvernement du Royaume dans sa politique de développement humain et d’amélioration des conditions de vie des populations, notamment en milieu rural. Cet appui se traduit principalement par la réalisation d’infrastructures sociales et routières de base ainsi que par le renforcement de la gouvernance au niveau local, avec l’implication et la participation des populations bénéficiaires et des associations locales.
Concernant le  renforcement  de la gouvernance au niveau local, un partenariat stratégique entre le Ministère de l’Economie et des Finances, La Coordination Nationale de l’INDH, la Coopération Italienne et l’Agence de Développement Social, a été développé afin de mettre en place un programme de renforcement des capacités des associations marocaines avec la participation et l’implication active du réseau des ONG italiennes qui opèrent au Maroc.  

Orientations stratégiques :

Afin de conférer à ce programme un caractère novateur dans la conduite des diagnostics ainsi que dans la mise en œuvre des plans de renforcement de capacités, de valoriser et de capitaliser les savoir-faire de l’ADS et des ONG italiennes, deux dimensions caractérisent  ledit programme :

  • Une dimension territoriale ;
  • Une dimension transversale.
  • La dimension territoriale : consiste à appuyer l’autonomisation des territoires par la formation et le renforcement des capacités des acteurs locaux. A travers cette dimension, le programme vise à articuler le renforcement des capacités des associations à l’amélioration de leurs interventions et l’ancrage de celles-ci dans des logiques sectorielles et territoriales.
  • La dimension transversale : permet de reconnaître l’importance essentielle que revêt la connaissance de l’environnement de l’action de tout acteur de développement. Celle-ci consiste maîtriser le contexte  territorial et sectoriel par le tissu associatif via des produits de vulgarisation (des stratégies sectorielles nationales, des procédures de bailleurs de fonds, etc.).

En outre le programme vise à appuyer la création et le renforcement des pôles associatifs provinciaux, et d’intégrer ces acteurs associatifs dans des réseaux qui permettent aux  acteurs qui y sont investis, d’améliorer le partage d’expériences, de renforcer leurs pouvoirs de plaidoyer. Au niveau sectoriel, ces pôles seront structurés par territoire et travailleront principalement sur  les thématiques suivantes :

  •     Thématique « Dynamiques territoriales et coopération décentralisée (Italie/Maroc) » ;
  •     Thématique « Gestion des ressources territoriales » ;
  •     Thématique « Migration et diasporas » ;
  •     Thématique « Groupes vulnérables ».

Dans la thématique

Documents

Dépliant du programme

  • w3c
  • opquast
  • wai
  • accessiweb
  • typo3
  • RSS